COVID-19: Latest picture as of May 21, 2021 and how does Canada compare to the UK and the US ?

COVID-19 : Aperçu au 21 mai 2021 et quelle est la situation au Canada par rapport au Royaume-Uni et aux États-Unis?

The COVID-19 pandemic continues to have a devastating impact on mortality worldwide, making it an important research area for the Club Vita team. In this article we compare the current picture of the pandemic in Canada to the United Kingdom (UK) and the United States (US). We explore this in the context of the waves of the virus, the impact of vaccinations and the unknowns that could change the current outlook.

Authored by SHANTEL ARIS & FRANCE PANNETON, May 21, 2021

Comme la pandémie de COVID-19 continue d’avoir des répercussions dévastatrices sur le taux de mortalité dans le monde, il s’agit d’un domaine de recherche important pour l’équipe de Club Vita. Dans cet article, nous comparons la situation pandémique actuelle au Canada à celles du Royaume-Uni et des États-Unis. Nous abordons cette question en tenant compte des vagues du virus, de l’incidence de la vaccination et de facteurs inconnus qui pourraient modifier le portrait actuel.

PAR SHANTEL ARIS ET FRANCE PANNETON – 21 mai 2021

In summary:

En résumé :

  • Canada has experienced less severe waves than the UK and the US, however, has had the highest new cases per million people in April 2021 amongst the three countries.
  • Canada’s deaths due to COVID-19 in the third wave have been lower than previous waves but the level of hospitalizations remains a significant concern, and could have long-term effects on the healthcare system.
  • Mass vaccinations in the UK and the US may have contributed to the decline in the spread of the COVID-19 virus, however slowing demand and supply, as well as new variants which may be less responsive to vaccines, present additional challenges.
  • Le Canada a connu des vagues moins importantes que le Royaume-Uni et les États-Unis, mais, parmi ces trois pays, il est celui qui a enregistré le plus grand nombre de nouveaux cas par million d’habitants en avril 2021.
  • Au Canada, les décès causés par la COVID-19 pendant la troisième vague ont été moins nombreux que lors des vagues précédentes, mais le niveau d’hospitalisations reste très préoccupant et pourrait avoir des effets à long terme sur le système de santé.
  • La vaccination de masse au Royaume-Uni et aux États-Unis a peut-être aidé à limiter la propagation du coronavirus, mais le ralentissement de l’offre et de la demande ainsi que l’apparition de nouveaux variants moins sensibles au vaccin constituent des défis supplémentaires.
  • Il subsiste encore beaucoup d’incertitude quant aux répercussions de la COVID-19 sur la santé et la longévité; c’est pourquoi Club Vita continuera d’examiner ce domaine avec attention.

The relative level of daily new cases in Canada is higher than the US and UK for the first time since the start of the pandemic

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, le niveau relatif des nouveaux cas quotidiens au Canada est supérieur à celui des États-Unis et du Royaume-Uni.

Chart 1 below shows the progression of the 7-day rolling average of COVID-19 cases and highlights the “waves” of the pandemic in Canada, the UK, and the US. A “wave” can be classified as a period of sustained increases in daily new COVID-19 cases followed by a period of sustained decreases.

Le graphique 1 ci-dessous montre la progression de la moyenne mobile sur 7 jours des cas de COVID-19 et met en évidence les « vagues » de la pandémie au Canada, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Une « vague » peut être considérée comme une période d’augmentation soutenue des nouveaux cas quotidiens de COVID-19, suivie d’une période de diminution soutenue.

7-day rolling average of COVID-19 cases per million people Canada, the UK and the US March 1,2020 - May 19,2021 moyenne mobile 7-jour nombre de cas COVID-19 par million personnes pour Canada, Royaume-Uni et Etats Unis Mars 1, 2020 - Mai 19, 2021

Source: Official data collected from Our World in Data https://ourworldindata.org/

Source : Données officielles recueillies auprès d’Our World in Data https://ourworldindata.org/

At the onset of the pandemic, all three countries saw national cases per million people rising in a similar trend, although at varying levels and with some notable differences between different regions within each country (e.g., Montreal and Vancouver). The true number of cases during this period was very likely to be understated as all countries struggled at the beginning of the pandemic to keep up with the demand for testing. Trends diverged after May 2020: while Canada and the UK saw a significant “cooling” of new cases in the summer months of 2020, the US experienced their second wave and saw new cases peak in July.

Au début de la pandémie, les trois pays ont vu le nombre de cas par million de personnes augmenter à l’échelle nationale selon une tendance similaire, bien qu’à des niveaux variables et avec quelques différences notables entre les régions de chaque pays (p. ex. Montréal et Vancouver). Le nombre réel de cas pendant cette période a très probablement été sous-estimé, car tous les pays ont eu du mal, au début de la pandémie, à répondre à la demande de dépistage. Les tendances ont divergé après mai 2020 : alors que le Canada et le Royaume-Uni ont connu un important ralentissement des nouveaux cas tout au long de l’été 2020, les États-Unis ont été confrontés à une deuxième vague et ont vu les nouveaux cas atteindre un pic en juillet.

Both the UK and the US experienced significant waves in the latter part of 2020 and early in 2021 but have since seen a reduction in daily new cases ending their second and third waves respectively. Canada also experienced a second wave at the turn of the year, but entered its third wave after a short period of reduction in the number of new cases, and in April had cases per million people exceeding that of the UK and the US for the first time since the start of the pandemic.

Le Royaume-Uni et les États-Unis ont tous deux fait face à d’importantes vagues à la fin de 2020 et au début de 2021, mais ont depuis enregistré une réduction du nombre de nouveaux cas quotidiens, ce qui a mis fin à leurs deuxième et troisième vagues respectivement. Si le Canada a également traversé une deuxième vague au début de l’année, il est entré dans sa troisième vague après une courte période de réduction du nombre de nouveaux cas, et, en avril, le nombre de cas par million d’habitants a dépassé celui du Royaume-Uni et des États-Unis pour la première fois depuis le début de la pandémie.

Canada’s third wave is marked by increased hospitalizations

Au Canada, la troisième vague est marquée par une hausse des hospitalisations

Canada’s third wave has seen total hospitalizations surpassing first wave levels and similar to second wave levels, and the number of patients being treated in intensive care units (ICUs) reaching a record high since the start of the pandemic. The strained ICU levels during the third wave highlight how COVID-19 continues to pose significant new challenges.

Au cours de la troisième vague au Canada, le nombre total d’hospitalisations a dépassé les niveaux de la première vague pour s’apparenter à ceux de la deuxième vague. Quant au nombre de patients traités dans les unités de soins intensifs (USI), il a atteint un niveau record depuis le début de la pandémie. La pression imposée sur les USI au cours de la troisième vague montre à quel point la COVID-19 continue de poser d’importants nouveaux défis.

Chart 2 illustrates new COVID-19 cases and deaths alongside hospitalization figures. While we have seen new cases and hospitalizations increase at an alarming rate, fortunately deaths are not climbing at the same pace. Daily new cases and hospital admissions in the third wave are relatively similar to the second wave, however patients in ICUs have almost doubled, while deaths have more than halved.

Le graphique 2 présente les nombres de nouveaux cas et de décès liés à la COVID-19, ainsi que les nombres d’hospitalisations. Malgré la hausse des nouveaux cas et des hospitalisations à un rythme alarmant, les décès ne grimpent heureusement pas à la même cadence. Les nouveaux cas quotidiens et les admissions dans les hôpitaux durant la troisième vague sont relativement semblables à ceux de la deuxième vague, mais le nombre de patients dans les USI a presque doublé, tandis que les décès ont diminué de plus de la moitié.

7-day rolling average of COVID-19 cases, hospital admissions, ICU patients & deaths Canada March 1, 2020 - May 19, 2021 moyenne mobile 7-jour pour les cas COVID-19, hospitalisations, soins intensifs et décès Canada Mars 1, 2020 - Mai 19, 2021

Source: Official data collected from Our World in Data https://ourworldindata.org/

Source : Données officielles recueillies auprès d’Our World in Data https://ourworldindata.org/

The fact that deaths do not follow a similar trend as ICU patients could be attributed to the increase in the proportion of Canada’s younger population contracting the virus. The younger population has a lower COVID-19 mortality rate than the older population who made up the majority of those infected during the first wave. Another element could be that high-risk individuals were prioritized for vaccination leading to lower mortality rates as cases spiked.

Le fait que les décès ne suivent pas une tendance semblable à celle des patients dans les USI pourrait être attribué à l’augmentation de la proportion de la population plus jeune du Canada qui contracte le virus. Chez les jeunes, le taux de mortalité lié à la COVID-19 est plus faible que chez les gens plus âgés, qui représentaient la majorité des personnes infectées lors de la première vague. De plus, les personnes à haut risque ont été vaccinées en priorité, ce qui a permis de réduire le taux de mortalité malgré l’augmentation des cas.

The continuing strain on the healthcare system posed by COVID-19 has the potential to lengthen the delay of patients’ diagnosis and treatment and contribute to further burnout and increased absence of hospital staff. We will continue to monitor the collateral impact the pandemic has on the health system, as well as on other aspects of our lives. These elements could affect longevity expectations.

La pression que continue d’exercer la COVID-19 sur le système de soins de santé risque d’allonger les délais de diagnostic et de traitement des patients et de contribuer à l’épuisement professionnel et à la hausse des absences du personnel hospitalier. Nous continuerons à surveiller les effets collatéraux de la pandémie sur le système de santé ainsi que sur d’autres aspects de notre vie. Ces éléments pourraient influer sur les attentes en matière de longévité.

Canada’s third wave is still unfolding, and we are catching up on the vaccination front

La troisième vague continue de frapper au Canada et les efforts de vaccination progressent toujours

Many factors come into play when comparing the current outlook of the pandemic in the three countries – such as vaccinations, restrictions in place, adherence to restrictions and new variants, as well as demographic profiles.

De nombreux facteurs entrent en jeu lorsqu’on compare la situation pandémique actuelle dans les trois pays, comme la vaccination, les restrictions en place, le respect de celles-ci, les nouveaux variants et les profils démographiques.

While it is complex to assess these factors, data is readily available on the vaccination campaigns in the three countries. Charts 3 and 4 show the 7-day rolling average of COVID-19 cases compared to the percentage of the population who has received at least one vaccine dose and the percentage of the population that is fully vaccinated.

L’évaluation de ces facteurs est complexe, mais les données sur les campagnes de vaccination sont facilement accessibles dans les trois pays. Les graphiques 3 et 4 montrent la moyenne mobile sur 7 jours des cas de COVID-19 par rapport au pourcentage de la population qui a reçu au moins une dose de vaccin et au pourcentage de la population qui est entièrement vaccinée.

Being the first country to approve a COVID-19 vaccine, the UK saw a steep increase in the administration of at least one vaccine dose before the pace of increase slowed in April 2021. This trend could persist temporarily as UK government officials are predicting slower vaccine distribution until the end of July. The US was also successful in achieving rapid vaccine distribution but is now seeing some slowing as demand reduces.

Premier pays à approuver un vaccin contre la COVID-19, le Royaume-Uni a connu une forte hausse de l’administration d’au moins une dose de vaccin avant que la cadence ne ralentisse en avril 2021. Cette tendance pourrait persister temporairement, car les représentants du gouvernement britannique prévoient un ralentissement de la distribution des vaccins jusqu’à la fin du mois de juillet. Les États-Unis ont également réussi à distribuer rapidement les vaccins, mais observent aujourd’hui un certain ralentissement en raison de la réduction de la demande.

While the UK has administered at least one vaccine dose to a higher proportion of their population than the US, a higher proportion of the US population is fully vaccinated (as shown by Chart 4). This could be partly due to the two countries taking different approaches to the time interval between the first and second vaccine dose, as well as encountering different challenges in the production and distribution of the vaccine.

Si le Royaume-Uni a administré au moins une dose de vaccin à une plus grande proportion de sa population que les États-Unis, une proportion plus importante de la population américaine est entièrement vaccinée (voir le graphique 4). En effet, les deux pays ont adopté des approches différentes en ce qui concerne l’intervalle de temps entre la première et la deuxième dose, et qu’ils ont été confrontés à des difficultés particulières dans la production et la distribution du vaccin.

Though the UK and the US are further ahead, Canada has picked up the pace in vaccine distribution following supply challenges earlier in the year and now approximately 4% of the Canadian population has been fully vaccinated. Like the UK, Canada is taking the approach of getting the first dose into as many people as possible before administering the second dose.

Si le Royaume-Uni et les États-Unis ont pris de l’avance, le Canada a quant à lui accéléré le rythme de la distribution des vaccins à la suite des difficultés d’approvisionnement rencontrées plus tôt dans l’année, permettant ainsi à environ 4 % de la population canadienne d’être entièrement vaccinée. Comme le Royaume-Uni, le Canada choisit d’administrer la première dose à autant de personnes que possible avant d’administrer la deuxième dose.

7-day rolling average of COVID-19 cases per million people and the percentage of the population at least partially vaccinated Canada,
                                the UK and the US January 19, 2021 - May 19, 2021 moyenne mobile 7-jour cas COVID-19 par million de personnes et pourcentage de la population au moins partiellement vaccinée Canada, Royaume-Uni et Etats UnisJanvier 19, 2021 - Mai 19, 2021

Source: Official data collected from Our World in Data https://ourworldindata.org/

Source : Données officielles recueillies auprès d’Our World in Data https://ourworldindata.org/


7-day rolling average of COVID-19 cases per million people and the percentage of the population fully vaccinated Canada,
                                the UK and the US January 19, 2021 - May 19, 2021 moyenne mobile 7-jour cas COVID-19 par million de personnes et pourcentage de la population pleinement vaccinée Canada, Royaume-Uni et Etats UnisJanvier 19, 2021 - Mai 19, 2021

Source: Official data collected from Our World in Data https://ourworldindata.org/

Source : Données officielles recueillies auprès d’Our World in Data https://ourworldindata.org/

Many questions remain

De nombreuses questions demeurent

Given the trends shown in this article, some key questions regarding Canada’s continuing COVID-19 experience are:

À la lumière des tendances présentées dans cet article, plusieurs questions importantes sur la situation entourant la COVID-19 au Canada se posent :

  • What is the impact of mass vaccination in the UK and the US in limiting the spread of the virus versus the infection levels experienced? While Canada’s vaccination levels are catching up, the prevalence of those that have had COVID-19 are much less than in the UK and the US.
  • Will Canada face additional challenges with vaccine supply and will we see slowing vaccine demand like in the UK and the US?
  • How have differences in lockdown restrictions imposed in Canada versus those in the UK and the US impacted the spread of COVID-19? And how will differences in the lifting of restrictions in Canada affect new cases going forward?
  • How will different variants of concern affect different parts of Canada?
  • Dans quelle mesure la vaccination de masse au Royaume-Uni et aux États-Unis limite-t-elle la propagation du virus par rapport aux niveaux d’infection constatés? Même si le Canada rattrape son retard en matière de vaccination, la proportion de personnes ayant contracté la COVID-19 demeure bien moindre qu’au Royaume-Uni et aux États-Unis.
  • Le Canada sera-t-il confronté à d’autres obstacles en matière d’approvisionnement en vaccins, et assisterons-nous à un ralentissement de la demande de vaccins comme au Royaume-Uni et aux États-Unis?
  • Comment les différences entre les mesures de confinement au Canada et celles en place au Royaume-Uni et aux États-Unis ont-elles influé sur la propagation de la COVID-19? Et quels seront les effets des différentes levées de restrictions au pays sur le nombre de nouveaux cas?
  • Dans quelle mesure les différents variants préoccupants de la COVID-19 toucheront-ils les diverses régions du Canada?

There are many unknowns and therefore Club Vita will continue to closely monitor and share insights related to how COVID-19 is impacting short term longevity as well as future longevity.

De grandes incertitudes subsistent, et c’est pourquoi Club Vita continuera à suivre de près la situation et à présenter des données sur les répercussions de la COVID-19 sur la longévité à court terme et à long terme.